07240

Ca passe tranquile

3 août 2011

Cette partie du voyage va nous faire découvrir la côte Adriatique jusqu’en Italie. Après avoir parcouru plus de la moitié du parcours, soit près de 5280 kilomètres dans les terres (Vous avez peut être noté que le compteur kilométrique du site vient de sauter brièvement , nous pouvons certes appeler cela un oubli, oui)

JPEG - 55.5 ko

Il commence à faire chaud et c’est bien agréable de pouvoir faire halte au bord de l’eau. Nous ne sommes pas vraiment friands de stations balnéaires, il va falloir trouver des recoins encore ‘’introuvés’’

JPEG - 84.2 ko

Butrint ne devrait plus être très loin aux dire de nos dernières rencontres à la station service.
Il n’y a pas trace de panneau indicateur à l’horizon. C’est peut être une volonté du gouvernement pour inciter les étrangers à entrer en contact avec les autochtones ?

JPEG - 43.7 ko

Un orage très prompt cède la place à un superbe arc-en-ciel ; par chance nous sommes dans la direction de l’un de ses pieds. Signe du destin, serons nous riches demain ?

C’est une superbe fin d’après midi chaude et humide. Faute d’albanais Aurel interroge une tortue qui a failli passer sous une roue du bus. La bête , sans doute parce qu’elle ne parle pas français ni américain, ne répond rien, ce qui nous pousse à nous engager sur une petite route vers la gauche, elle qui ressemble plus à une piste élémentaire qu`à autre chose.

Une chaude lumière de fin de journée fait rejaillir les couleurs du superbe paysage qui défile devant nous. Soudain un petit poteau de bois marqué ’’Butrint’’ nous confirme que notre direction est la bonne..

JPEG - 55.4 ko
JPEG - 11.1 ko

Encore quelques kilomètres avant le crépuscule et nous gagnons les berges d’une rivière. Il faut attendre le passeur qui avec sa barge à câble fait le va et vient pour transborder les voyageurs d’un côté et de l’autre de la rivière.
Tout est très calme, seul se fait entendre le son de la cloche indiquant que la barge approche.
Un pêcheur, manifestement un habitué, taquine le goujon depuis la passerelle d’embarquement.

JPEG - 250.6 ko

Puis, nonobstant la fatigue manifeste de l’embarcation, on hisse le combi à côté d’un autre camion. Cela nous coûte deux euro et nous voilà partis en direction de Butrint.

JPEG - 43.7 ko

Dans la même rubrique


Dans le même pays - Albanie